rulururu

post La démarche marketing: définitions

Dans: La démarche marketing — sandrine @ 9:00

   Le marketing est utilisé dans différents types d’organisations comme par exemple des associations, des entreprises de distribution, services ou production. Les personnes qui décident d’ acheter un produit comme le distributeur, l’importateur, le consommateur que nous sommes tous ou les collectivités sont aussi touchés par le marketing.Enfin le marketing touche également toutes les formes de production d’idées, de services, de dons et de biens.Toutefois, le terme même de marketing est ambigu car il concerne aussi bien la politique de l’offre et de la demande tout en incluant l’échange de biens et de services.
D’un point de vue définitionnel, le terme marketing vient de l’anglais «to market» qui se traduit littéralement par mise sur le marché d’ un produit ou d’un service qu’il s’agit de vendre à un client potentiel. Le but du marketing est donc de vendre un maximum de biens à un maximum de consommateur en employant tous les recours possibles quitte à le manipuler, car une technique marketing est  réussie lorque un consommateur lambda achète un produit qu’il n’avait nullement l’intention d’acquérir à la base. Le plus souvent, c’est l’offre qui crée la demande. Des ingénieurs sont payés pour imaginer un produit qui sera susceptible d’intéresser le individus qui n’auront pas pensé avoir besoin de ce produit à l’origine et qui finalement vont se l’accaparer si le marketing autour de ce produit est réussi.
Une autre technique consiste à attirer le client vers un produit en utilisant un produit intermédiaire susceptible d’intéresser le client à cette période.
Tel est le cas de ces nouveaux hôtels qui proposent d’offrir un plein d’ essence pour les clients qui hésitent à partir en vacance à cause de l’augmentation du prix du carburant. Cette technique marketing est plus qu ‘ingénieuse puisqu’ elle répond à un besoin réel du consommateur qui n’ hésitera pas à prolonger son séjour, augmentant ses déplacements, s’il sait que son retour lui est offert.
Malgrès cela, la plupart des entreprises fonctionnent sur l’adage indémodable: «le client est roi», plaçant ainsi le consommateur en tête des exigeances des créateurs de produits. La difficulté est dans ce cas-là d’anticiper les attentes et les besoins du consommateur et l’entrepise doit faire évoluer son coin production et commercialisation tout au long de son fonctionnement afin d’ être en phase avec lui. Si les besoins des individus évoluent, l’entreprise doit suivre si elle veut continuer à engranger des bénéfices. Les besoins des clients potentiels sont soit sortis directement de l’imagination des créateurs qui font partis eux aussi de cette société de consommation, ou sont alors le résultat d’ enquête de consommation ou autres sondages réalisés auprès des consommateurs par téléprospection, enquête directe sur la voie publique, envois d’ email par l’intermédiaire de newsletters…
Enfin, il existe une technique marketing qui réunie à la fois le marketing de l’offre et le marketing de la demande, c’est le marketing de l’échange. Dans cette optique les individus échangent entre eux des produits qui ont une certaine valeur et qui satisferont leur besoin. Les deux partis ont un produit que l’autre désir posséder et dont ils veulent eux se débarasser: c’est donc du donnant donnant au sein d’un échange consenti volontairement des deux côtés. La négociation est le moyen dont ils vont user pour y gagner chacun leur part et faire un échange réussis et loyal.

Il n’y a qu’un patron: le client. Et il peut licencier tout le personnel, depuis le directeur jusqu’à l’employé, tout simplement en allant dépenser son argent ailleurs.
Walton, Sam  

Pas de commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Leave a comment

ruldrurd